Communiquer de manière efficace n’est pas toujours facile. Et faire de l’humour l’est encore moins. Surtout quand votre audience est composée de gens qui viennent de différents pays ou horizons. Nous devons toujours faire attention à ce que l’on dit pour ne pas perdre ou offenser les gens. Il faut donc être attentif à ne pas faire de suppositions, même sur les choses qui nous sont les plus évidentes.

 

Pour votre information, je viens de créer une petite formation sous forme de vidéo pour vous aider à mieux communiquer. Pour voir cette vidéo, cliquez ici pour améliorer la performance de votre équipe grâce à UN SEUL changement de communication.

 

L’humour est une chose délicate 

Que vous gériez une équipe ou que vous fassiez une présentation, il faut toujours être prudent quand on veut faire de l’humour.  Chacun d’entre nous possède un sens de l’humour différent (l’article parut dans Marie-Claire en parle). Cela est encore plus vrai quand vous communiquez avec des gens d’autres nationalités ou cultures. Les gens de différents pays ou cultures peuvent ne pas réagir de la même façon à une blague.

Cependant, utilisé correctement, l’humour est l’un des meilleurs moyens pour créer et améliorer des relations. Il aide aussi à mieux communiquer avec les gens du monde entier. 

Ce que j’ai remarqué, c’est qu’il faut être très attentif et très sincère quand on veut faire des blagues pour ne pas blesser les gens.

✅ Assurez-vous que vous ayez déjà eu un premier contact professionnel et que les gens aient une idée de qui vous êtes.  Vous n’avez qu’une seule chance de faire une première impression.  La dernière chose que vous voulez, c’est de commencer par une mauvaise blague. 

✅ Si vous voulez faire une blague, commencez par vous moquer de vous-même.  Une fois que les gens vous connaissent un peu, vous pouvez ensuite vous moquer d’autres choses. Cependant, en même temps, faites preuve de compréhension et ne faites pas de blagues qui peuvent être blessantes.

✅ Chaque pays, langue ou culture possède des expressions spécifiques.  Si vous voulez être capable de faire une blague en utilisant une expression, assurez-vous de connaître la bonne. 

Ne traduisez pas littéralement, sinon la plaisanterie risque de vous retomber dessus !

Souvent, il suffit juste de fournir quelques informations supplémentaires pour que vos interlocuteurs comprennent l’humour que vous voulez faire.

 

Attention aux références culturelles

Dans le monde actuel, nous communiquons de plus en plus souvent avec des personnes qui ne sont pas originaires du pays d’où nous venons.

Pour transmettre un message, que ce soit en faisant un discours, une présentation ou simplement en ayant une conversation, veillez à ne pas utiliser de références culturelles que seules les personnes de votre propre pays connaîtraient et comprendraient.

Si vous voulez utiliser des références littéraires, historiques, religieuses, etc., assurez vous que vos interlocuteurs connaissent cette référence. Il en est de même si vous parlez des dessins animés que vous regardiez dans votre jeunesse, d’une émission de télévision ou d’une personne ou un lieu célèbre. Vous devez toujours être sûr(e) que votre audience peut comprendre ce à quoi vous faites référence. Dans le cas contraire, vous risquez de les perdre ou simplement qu’ils se sentent exclus par ce que vous dîtes.

Cela est le cas, que vous parliez français, anglais ou une autre langue. 

Ce qui peut vous être familier ou évident en France, par exemple, peut ne pas l’être pour certains pays d’Afrique francophone (ou vice-versa). 

Attention aussi aux préjugés et suppositions quand vous faîtes de l’humour! 

Comme je l’ai écrit dans un de mes récents article, pensez toujours d’abord à votre audience (cliquez ici voir mon article Commencez par votre audience

Soyez attentif et ne supposez pas que tout le monde sait à quoi vous faites référence. Comme je l’ai dit précédemment, ce qui est évident ou drôle pour nous peut ne pas l’être pour quelqu’un d’autre.

Nous sommes tous coupables, consciemment ou inconsciemment, de faire des suppositions ou d’avoir des préjugés. Le plus important est d’être conscient(e) d’en avoir puis de tout faire pour les gérer de meilleure façon ou de les éliminer.

Pour communiquer le plus clairement possible, nous devrions toujours utiliser des mots et expressions simples pour éviter les malentendus.

Lorsque nous utilisons des abréviations, nous devrions toujours les préciser pour que notre public comprenne pleinement.

Lorsque quelque chose n’a pas de sens, nous devrions toujours poser des questions pour essayer de comprendre le point de vue de l’autre, pour comprendre d’où il vient.

Faire des suppositions nous amène à juger les gens injustement ou à réagir dans le mauvais sens.

 

Pour devenir une meilleure version de nous-mêmes, mener et inspirer les autres, nous devons garder l’esprit ouvert, continuer à apprendre et ne jamais supposer.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur,  j’ai créé une petite vidéo qui vous aidera à améliorer votre communication, N’hésitez pas à la visionner!

#vlvcoach #communication #humour #leadership

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.